AccessibilitéAidePlan du site
Accéder à votre espace

Vous n'êtes pas connecté

CDG 35Portail de la fonction publique territoriale en ille & vilaine
Accueil> Gérer les RH> Recruter un agent> Le recrutement d'un travailleur en situation de handicap

Le recrutement d'un travailleur en situation de handicap

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un contactimprimer la pagepartager sur LinkedIn

Par dérogation au principe selon lequel les fonctionnaires sont recrutés par voie de concours, l’article 38 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 prévoit le recrutement en qualité de contractuel dans les emplois de catégories A, B et C des personnes bénéficiaires de l’Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés (OETH).

LES CONDITIONS PREALABLES

Les bénéficiaires au recrutement par la voie dérogatoire doivent satisfaire aux conditions générales de recrutement (jouissance des droits civiques, position régulière au regard du service national, compatibilité des mentions figurant au casier judiciaire, nationalité …). Outre ces conditions, ils doivent également satisfaire à des conditions spécifiques d’aptitude et de diplôme(s). 

Les agents ayant déjà la qualité de fonctionnaire ne peuvent pas prétendre à ce dispositif dérogatoire.

LE DEROULEMENT DU CONTRAT

La personne en situation de handicap qui remplit les conditions préalables au recrutement peut être recrutée en qualité de contractuel de droit public sur des emplois de catégories A, B et C. Le contrat précise expressément qu’il s’agit d’un contrat pris en application de l’article 38 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984. Ce dernier ne doit pas comporter de période d’essai.

Durée du contrat

L’agent est recruté en qualité de contractuel pour une période correspondant à la durée du stage prévue par le statut particulier du cadre d’emplois dans lequel il a vocation à être titularisé. Cependant, lorsque le recrutement est opéré dans un cadre d’emplois nécessitant l’accomplissement d’une scolarité, la durée du contrat correspond à la durée de cette scolarité augmentée de la durée du stage prévue par le statut particulier.

> Modèle de contrat relatif au recrutement d'un travailleur handicapé
 

Rémunération

Pendant toute la période de contrat, les agents bénéficient d'une rémunération d'un montant équivalent à celle qui est servie aux fonctionnaires stagiaires issus du concours externe pour l'accès au cadre d'emplois dans lequel les agents ont vocation à être titularisés. Cette rémunération évolue dans les mêmes conditions que celle des fonctionnaires stagiaires.

LE TERME DU CONTRAT

A l'issue du contrat, l'appréciation de l'aptitude professionnelle de l'agent est effectuée par l'autorité territoriale au vu du dossier de l'intéressé et après un entretien de celui-ci. L’autorité territoriale peut ainsi décider de titulariser l’agent, de renouveler son contrat ou de refuser sa titularisation.

Titularisation

Si l’agent est déclaré apte à exercer ses fonctions, l’autorité territoriale procède à sa titularisation, sans avis préalable de la CAP. Lors de la titularisation, la période accomplie en tant qu'agent contractuel est prise en compte dans les conditions prévues pour une période équivalente de stage par le statut particulier.

  > Modèle d'arrêté de titularisation d'un agent handicapé

Renouvellement

Si l'agent, sans s'être révélé inapte à exercer ses fonctions, n'a pas fait la preuve de capacités professionnelles suffisantes, l'autorité territoriale peut prononcer le renouvellement du contrat pour la même durée que le contrat initial, après avis de la CAP compétente pour le cadre d'emplois au sein duquel l'agent a vocation à être titularisé ou en vue d'une titularisation éventuelle dans un cadre d'emplois de niveau hiérarchique inférieur. Une évaluation des compétences de l'intéressé est effectuée de façon à favoriser son intégration professionnelle.

  > Modèle de renouvellement de contrat d'un agent handicapé

Refus de titularisation

Si l'appréciation de l'aptitude de l'agent ne permet pas d'envisager qu'il puisse faire preuve de capacités professionnelles suffisantes, le contrat peut ne pas être renouvelé et l’autorité territoriale peut prononcer un refus de titularisation, après avis de la CAP compétente pour le cadre d'emplois concerné. Dans ce cas, l’agent peut prétendre, sous réserve de remplir les conditions, aux allocations chômage.

 > Modèle de courrier : de refus de titularisation d'un agent handicapé

haut de page

Village des collectivités territoriales - 1 avenue de Tizé – CS 13600 - 35236 Thorigné-Fouillard cedex

Téléphone : 02 99 23 31 00 – Fax : 02 99 23 38 00

Envoyer à un contact

captcha  

Les champs suivis d'un * sont obligatoires

EnyoyerAnnuler