AccessibilitéAidePlan du site
Accéder à votre espace

Vous n'êtes pas connecté

CDG 35Portail de la fonction publique territoriale en ille & vilaine
Accueil> Actualités

Actualités

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un contactimprimer la pagepartager sur LinkedIn

Précarité : comprendre la loi du 12 mars 2012 relative à l'accès à l'emploi titulaire

Régulièrement, des dispositifs dits de "résorption de l'emploi précaire" (tels que les loi "Perben" ou "Sapin") sont initiés afin d'ouvrir un droit à la carrière pour les agents pouvant faire valoir une succession de contrats de non-titulaire. Concrétisant le protocole d'accord portant sécurisation des parcours professionnels, signé le 31 mars 2011 entre le gouvernement et six organisations syndicales, la loi du 12 mars 2012 ouvre des modalités ponctuelles d'accès durable à l'emploi public.

> Consultez l'article tiré du magazine Actions Personnel

En Bretagne, 22% des agents territoriaux sont des agents non titulaires (contre 24% au niveau national), occupant pour beaucoup des emplois permanents. Les femmes sont surreprésentées parmi ces agents (2/3), qui pour la plupart exerce à temps non complet et cumule parfois des contrats auprès d'employeurs multiples.

Cette précarité dans l'emploi conduit à une forte incertitude quotidienne et à une situation non protectrice et insécurisante. Elle représente une fragilité financière mais aussi une vulnérabilité face aux accidents de la vie. Pour ces agents, la construction et le développement d'une carrière semble difficile.

La collectivité, quant à elle, s'expose à une perte de mémoire et de compétences en ne proposant pas d'emploi pérenne à une personne connaissant la structure et son fonctionnement.

La loi du 12 mars est donc une opportunité de gestion des ressources humaines à saisir.

> Le magazine trimestriel du CDG 35 : Actions Personnel - juin 2012

haut de page

Village des collectivités territoriales - 1 avenue de Tizé – CS 13600 - 35236 Thorigné-Fouillard cedex

Téléphone : 02 99 23 31 00 – Fax : 02 99 23 38 00

Envoyer à un contact

captcha  

Les champs suivis d'un * sont obligatoires

EnyoyerAnnuler